Les détecteurs de fumée, une avancée pour la prévention des incendies domestiques.

 

Voici l’objet qui va devenir indispensable et même obligatoire dans les maisons, appartements mais aussi les résidences secondaires : à partir du 8 Mars 2015, tous les logements particuliers en France auront l’obligation de s’équiper de détecteurs de fumée, pour la prévention des cas d'incendie. Cet appareil va ainsi éviter de trop nombreux incendies domestiques qui va rassurer tout le monde: des jeunes enfants en passant par les adultes jusqu'au personnes âgées, ainsi que les personnes en perte d'autonomie pour qui c'est vital d'être prévenu du moindre risque.



Une fois votre équipement acheté et installé, n'hésitez pas à le signaler à votre assureur. D’une part, cela peut vous éviter de mauvaises surprises en cas d'incendie, en effet si le logement n'est pas équipé, l’assurance pourra vous ôter jusqu'à 5.000 euros de franchise. D’autre part cela vous permettra de négocier à la baisse votre contrat d’assurance maison.

Quel organisme ou bien qui doit payer cet équipement ? C'est le  propriétaire, ou bien l'office HLM qui sont concernés : en s’occupant de l'acheter et de l'installer chez vous. Par contre, c'est bien au locataire de surveiller le bon fonctionnement de l'appareil et d’en changer les piles au moment opportun. Cependant, dans les locations saisonnières, ou bien les logements de fonction et les locations meublées, cette fois ci c’est le propriétaire qui est en charge de l’entretien, et de son installation.

Où installer votre détecteur de fumée ? Combien en faut-il dans un logement ?

Cette récente loi n'impose d’avoir qu'un seul détecteur de fumée par logement. En revanche Il est vivement recommandé d'en installer un par tranche de 70 mètres carrés environ. Concernant les maisons à plusieurs niveaux, il faut prévoir l’installation d’un détecteur pour chaque niveau (rez de chaussée ainsi qu’à l’étage).

L’installation de ces appareils doit se réaliser en respectant quelques principes de bon sens : il est fortement déconseillé de poser les détecteurs de fumée dans une cuisine, la salle de bain, la buanderie, le garage ou près de la cheminée. Pourquoi ? Parce que dans ces endroits cités précédemment, les fumées de cuisson, la vapeur,  peuvent déclencher de fausses alertes à incendies.

Les endroits recommandés pour l’installation des détecteurs de fumée sont : les halls d'entrée, les couloirs ou dans les chambres. La place idéale dans la pièce de vie se situe au centre du plafond. Veillez aussi à ne pas les installer près d'un climatiseur ou d'un système de ventilation, les rendent inefficaces.

Pour ce qui est de la réglementation des appareils, bien évidemment le marquage CE doit être mentionné, de plus que le respect de la norme européenne EN 14 604. Si la norme NF est mentionnée sur votre appareil, c’est une garantie supplémentaire en termes de fiabilité et de sécurité.

Les arnaques ? Méfiez-vous des faux professionnels.

La majorité des détecteurs de fumée coûtent entre 15 et 40 euros environ. A savoir sur les modèles les moins chers, c’est qu’il faut changer les piles tous les ans ou tous les deux ans. Les appareils avec des batteries au lithium, à partir de 30 euros environ, vous apportent une plus grande autonomie de l’ordre de cinq à dix ans. Concernant les appareils plus haut de gamme à partir d’une centaine d’euros, ces modèles dits connectés, via un smartphone, offrent diverses options plus ou moins utiles.

Enfin prenez soin de faire attention aux arnaques ! En effet, des faux professionnels font du porte-à-porte afin de vendre des détecteurs de fumée qui ne sont pas aux normes, dangereux d’utilisation et sans effets préventifs. Ils vendent aussi  des détecteurs de monoxyde de carbone, qui ne sont pas obligatoires. Pour ce faire, fiez-vous à de vrais professionnels pour ne pas avoir de mauvaises surprises lors de l’achat et de l’installation de votre détecteur de fumée.

 


PayPal

Nos moyens de paiement

  • CIC, Carte Bleue, Paypal, Mastercard, VISA
  • mandats administratifs acceptés

Livraison et transport

  • Colissimo suivi, La Poste

Eligibilité sécurité sociale

  • l'Assurance Maladie