L'aidant familial

En France, une personne est considérée comme aidant familial à partir du moment où elle aide un proche de manière occasionnelle ou quotidienne un proche en perte d'autonomie. Il peut s'agir d'un membre de la famille, d'un ami ou d'un voisin. Cependant l'aidant familial n’est pas un professionnel. Pour autant c'est une aide qui peut prendre du temps et dans laquelle l'on peut se retrouver devant des situations difficiles et délicates. En moyenne, un aidant familial intervient 7h30 par jour pour aider son proche en perte d'autonomie.

Le rôle de l'aidant

L'aide peut prendre différentes formes comme :

  • les soins d’hygiène et de confort
  • les tâches ménagères
  • l’accompagnement à la vie sociale
  • les courses
  • les démarches administratives
  • le soutien psychologique
  • La préparation de la cuisine

L’activité de l’aidant peut se faire au domicile de l’aidant ou celui de la personne accompagnée. Au départ l'aide se fait de manière ponctuelle puis au fur à mesure la personne a besoin d'être aidée sur de plus en plus de tâches.
Il est important pour l'aidant de savoir gérer certaines situations sur lesquels il n'est pas toujours préparé. Il faut savoir:

  • Dialoguer et être à l'écoute de l'aidé
  • Prévoir des moments de repos notamment lorsque l'on concilie l'aide avec une activité professionnelle
  • Prendre soin de soi
  • Partager avec d’autres sur le rôle d'aidant, créer un réseau d'entraide.
  • Savoir gérer son stress
  • Savoir s’adapter à son handicap ou sa maladie

Pour informations : 47 % des aidants occupent un emploi et 36 % d'entre eux évoquent un impact négatif sur leur vie professionnelle. 15 % ont fait des aménagements dans leur vie professionnelle.

L'aidant doit être entouré

Le rôle d’aidant n’est pas toujours facile et il est important d'être soutenu. Il existe des aides professionnelles ou des associations qui ont été instaurées et organisées pour entourer et conseiller l'aidant.

Egalement il est important pour l'aidant d'aller au contact des autres aidants et créer des liens avec eux. L'échange d'informations et des expériences peut s'avérer essentiel pour améliorer sa qualité de vie en tant qu'aidant.

L’aidant comme l’aidé a ses propres besoins : 

  • être informé sur la pathologie du proche et son évolution possible (les symptômes et les traitements) et de connaître les besoins actuels mais aussi futurs de la personne.
  • Apprendre les gestes quotidiens de l'aidant et l'utilisation du matériel pour faciliter la vie quotidienne.
  • Garder du temps pour soi (loisirs et proches)
  • pouvoir concilier son activité professionnelle avec son rôle d'aidant.

En période de crise, il faut savoir qu'il existe des spécialistes et des professionnels de l’écoute.


PayPal

Nos moyens de paiement

  • CIC, Carte Bleue, Paypal, Mastercard, VISA
  • mandats administratifs acceptés

Livraison et transport

  • Colissimo suivi, La Poste

Eligibilité sécurité sociale

  • l'Assurance Maladie